Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
La grippe A devrait toucher plus de la moitié de la population cet hiver... Le vaccin fabriqué à la hâte sera-t-il efficace ? Qui sait ? Peut-être même dangereux !

Baiser DoisneauAlors prenons le problème à bras le corps. Autant l'attrapper tout de suite, cette maudite grippe, tant que nous sommes en pleine forme après un été sportif et vitaminé. Comme ça, au creux de l'hiver, en pleine dépression saisonnière, nous aurons fabriqué tout seuls les anticorps que les labos nous concoctent à prix d'or.
Et pour choper le virus au vol, quoi de plus efficace et de plus agréable qu'un baiser ? Alors, dès que vous entendez dire qu'une belle fille ou un beau mec file aux urgences avec un masque de canard sur le nez, demandez lui gentiment si vous pouvez l'embrasser. N'hésitez pas à recommencer plusieurs
fois, pour être certain de ne pas passer à côté.

Et surtout, partagez avec les autres, ne gardez pas pour vous ce précieux baiser !

Merci monsieur Doisneau pour ce baiser...

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
automne

Bruissement d’eaux et chants de la nuit. Les ragondins croquent des pommes et plongent à la moindre alerte. La chouette, au loin. Un chien aboie chez les hommes.
La lune se prépare à glisser derrière la montagne. Reflets d’argent sur la rivière.
L’été s’est enfui avec les orages. Des étoiles couleur de glace scintillent dans le ciel.
L'automne arrivera, une nuit prochaine, avec son rideau de feuilles jaunes.


Photo empruntée sur le web

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
dauphin



Je suis de l’océan
Comme on est d’un village
C’est mon jardin d’enfants
Et mon livre d’images

 

 

 

 

Photo Nicole / Hiva Oa     

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
la crise et la fuite
Imagine un grand navire
Comme celui de Noé

Imagine que tous ensemble
On décide d’embarquer
De sauver toute la terre
Si l’eau commence à monter

La coque n’est pas bien grande
Tant pis, on va se serrer

Faudra-t-il jeter à l’eau
Pour arriver à survivre
Les salauds tout-pour-ma-gueule
Qui vont nous faire couler ?

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !





Fleur fragile,
pétales si légers,
ailes de papillon
délicatement posées
dans une forteresse hérissée.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !


Vingt-trois suicides en un an et demi ? J'ai bien compris, vousFrance Télécom Suicides êtes sûrs ?  Et combien  de tentatives, combien de dépressions, de maladies somato-psychiques, dont on ne parle pas ?
Alors, Madame Bachelot, il devient urgent de trouver un vaccin contre les méthodes de gestion du personnel de cette entreprise française modèle  ! Et peut-être de bien d'autres...
De fait, la grippe A H1 N1 est presque inoffensive à côté de ça. Les millions d'€uros dépensés pour engraisser l'industrie pharmaceutique pourraient être économisés. Ceux utilisés pour paniquer sans raison les français, aussi. On pourrait les investir dans le traitement du paludisme qui tue des milliers de fois plus, dans les pays pauvres.
Ah ! C'est bon pour la croissance, tout ça ? C'est le progrès, et on ne peut pas revenir en arrière ? Et le MEDEF applaudit ?
Alors...
Dessin volé sur le site de Placide, Placide actualités


Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vient de paraître

Une petite Bretonne en fac à Toulouse… Je vous colle le début de la présentation de son blog qui s’appelle Mots, Maux, Emaux… Allez lire et commenter, elle vous attend.

Sept îles

Bonjour, Bonjour !
Luz, alias Alizée, aime écrire depuis toujours. Cette année, le 18 Septembre, elle rentre à Sciences Po, à seulement 17 ans. Est complètement perdue dans ce jeu de grand qu'est la paperasserie.
Il ne me reste plus beaucoup de certitudes, j'ai déjà pas mal voyagé, j'aime les découvertes, j'aime les nouveautés, la diversité.
J'aime ce qui est beau. Par dessus tout.
Donc, que faire lorsqu'on a beaucoup à dire, et pas grand chose à affirmer ?

[…]                    Le blog de Luz


Un clin d'oeil à la Bretagne... Photo des Sept îles, vues de Ploumanach, volée sur le labyrinthe de Sophie



Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
figuiers barbarie

 

 

 

 

Qui s’y frotte s’y pique !
Le figuier de barbarie protège sa fleur,
son fruit.
Ne laisse passer que les insectes.

 

 

 

 

 

 


 


  Les gros animaux, nous, pas touche !
  Elle est si belle !
  Ses couleurs chaudes attirent ma main.
  Envie de caresser…
  Aïe !

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
L’armée croisée parvient sous les murs de Béziers le 21 juillet 1209. Ce fut une armée merveilleusement grande… : vingt mille chevaliers armés de toutes pièces et plus de deux cent mille vilains et paysans ; et dans ce nombre je ne compte pas les clercs et les bourgeois. Il y avait là des gens de tous pays, proches ou éloignés… Cette armée, dont Guillaume de Tudèle, (l’auteur de la Chanson de la Croisade) exagère vraisemblablement le nombre, plante ses tentes sur les rives de l’Orb. Face à l’ultimatum des croisés leur intimant l’ordre de livrer les hérétiques présents dans la ville, les habitants de Béziers refusent. Ils prennent la décision en commun par serment, avec les hérétiques eux-mêmes,de défendre leur cité contre les croisés, selon la relation que firent au pape les légats pontificaux.

Le 22 juillet, les bourgeois de la ville paradent, provoquent les ribauds* dans les fossés de la ville et se laissent déborder près d’une porte ouverte. L’assaut est donné. Les ribauds* ne font pas de quartier et massacrent tous ceux qu’ils rencontrent. Les chevaliers leur disputent toutes les richesses. Le soir, la ville n’est plus que ruines et cendres. Une phrase reste dans les mémoires. Arnaud Amaury, abbé de Cîteaux, légat du Pape aurait crié : Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! Elle reflète bien l’état d’esprit des croisés. Semer la terreur et dissuader les cités occitanes d’opposer résistance.

C’est le vrai début de quarante ans de guerre, de résistance héroïque, de massacres et de bûchers. L’Église de Rome établit sa toute puissance en éradiquant la concurrence Cathare et les barons Français mettent la main sur les terres les plus riches et la civilisation du sud. La France s’agrandit dans le sang et l’odeur de corps brûlés. Il n’en restera, dans les livres d’histoire, que trois lignes, au chapitre les hérésies !



*Ribauds

Brigands de tous poils et de tous sexes, routiers et valets d’armes qui gravitent autour des chevaliers et des archers de l’armée croisée, en constituant la chair à canon – ceux-là se payent sur le pays traversé, violant et pillant au gré de l’avance des troupes

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #livres à venir
Goélette fantôme
Clara des tempêtes est né l’été dernier. Au départ, une petite histoire de rencontre avec un bateau fantôme. Comme avec une pelote de laine, j’ai tiré sur le fil et l’aventure s’est déroulée sous mes doigts, m’entraînant sur des chemins inattendus.

Port Vendres, fin mai 2008. Laura rejoint, au crépuscule, sa crique préférée. Elle tente la baignade dans l’eau encore fraîche. Tout à coup apparaît une magnifique goélette. Normal, me direz-vous, la baie est un bon abri pour les navigateurs. Mais quand le fin bateau blanc disparaît comme par enchantement, la jeune fille commence à se poser des questions. D’autant que, chaque soir, le navire revient, au premier éclat du phare.

Histoires d’amour, de vie et de mort, vont s’emmêler tout au long de l’aventure. Tout au long de la quête, dans laquelle Laura et son ami Alex vont se trouver entraînés, jusqu’à son aboutissement.

 

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #Bizarre - bizarre !

matière organique








Regardez bien...
Où  que vous alliez sur la terre.
De l'eau et des cailloux !
La matière organique,
dont nous faisons partie,
est un détail...
Fine couche de poussière
grouillant de parasites...

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #Menorca - Baléares
Cathédrale Mahon




Pierre blanche et tendre.
Sciée,
sculptée,
pour bâtir églises et palais.
Cueillie sur les champs
pour la maison des pauvres.




Murets Minorque













Cailloux
tirés de la glaise,
rassemblés en longs serpents
qui grimpent et dévalent,
retiennent l’eau du ciel,
la terre et les animaux.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
 
Gérard Filoche, inspecteur du travail et écrivain* dérangeant… est mis en examen,  début 2009, pour avoir menacé d’un PV un patron qui refusait la réintégration dans son poste antérieur d’une salariée (déléguée CGT et arabe...) de retour de congé maternité…

Souvenez-vous : Laurence Parisot a affirmé que «la liberté de penser s’arrête là où commence le Code du travail»

La justice serait-elle désormais à la botte du MEDEF ?

 

* plus de 20 ouvrages,  dont le dernier à lire absolument :

Salariés, si vous saviez... La Découverte, Février 2008


Le communiqué de Gérard Filoche qui raconte toute l'histoire !!

Pétition à signer (déja 36000 signatures,!)

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES

murets lichens Ouessant

 

 

 

Murets de granit ou roches sculptées par les mouvements de l’océan, à Ouessant, la pierre a autant de barbe que Merlin l’enchanteur.

 

rochers lichens pointe de Pern Ouessant







 

 

 

 

 

 


Les lichens verts et gris poussent sur les rocs exposés aux embruns qui traversent l’île, les jours de grandes tempêtes, ou au crachin qui les abreuve sous les nuages lourds.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
usines pollution




"La société d’abondance est une société qui, disposant d’innombrables marchandises, manque des nécessités fondamentales de la vie : de l’air respirable, de l’eau pure, de la nourriture saine, de l’espace, du temps et du calme."

 

Écoféminisme, Maria Mies et Vandana Shiva,

Éditions L’Harmattan, 1999

Belle définition, non ?

Voir les commentaires

1 2 > >>

Hébergé par Overblog