Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !





Jolies fleurs jaunes
en grappes au bord du chemin.
J'approche mon nez et je respire.
Un parfum de coco.
Aïe ! Ça pique !

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

Conséquence des déclarations du Pape en Afrique la semaine dernière ? Difficile d'en être sûr.
Mais ce matin en allant faire mes courses j'ai aperçu à chaque caisse d'Intermarché à Dolus, sur l'expo habituelle de chewing-gum et autres sucreries, des boites présentoirs à préservatifs.
Belle initiative Inter ! et merci à Papi pour cette pub !
Ça me rappelle ce que me racontait un ami historien il y a quelques temps. Une histoire de Papes et de Cardinaux qui aimaient seulement les jeunes vierges et les enfants de coeur. Sûr qu'ils ne devaient pas utiliser des préservatifs... Mauvaise habitude !


Un petit dessin volé sur le blog du Monde. Mais pour me faire pardonner ce larcin je vous colle un lien vers le blog de Miette et ses dessins d'actualité, allez  le voir, ça vaut la visite !

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !



Sur le port de La Cotinière,

grosses chaînes et longs filets,

le chalut est roi.



Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !




Un étrange monstre

nous attendait,

à  la Pointe Espagnole.

Bras grands ouverts.

Accueillant, le bougre !

 



 

Les flaques ont des falaises,

des dunes humides

maculées d’écume.






 

La mer a joué

de mille doigts tourbillonnants,

quand elle s’est retirée.

 

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !



La vigne envahit chaque espace que le roc a bien voulu lui  laisser. Un sentier grimpe au milieu des chênes verts et des arbousiers qui se chauffent au soleil pâle de l’hiver. À l’ombre,  la tramontane retrousse les feuilles tremblantes de froid.

Tout en haut, Quéribus domine. Vertical. Personne ne l’a jamais fait plier. Le temps seul a réussi à l’atteindre, à lui faire perdre quelques pierres dorées

 


 

 

 

 

 

Le courant d’air hurle par ses meurtrières, entre dans la grande salle, s’enroule et danse autour du pilier. Quelque part, le fabuleux trésor des Cathares se cache. Il attend le printemps, pour livrer son secret.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !


Retour à la maison. Maman retrouve son fils chéri qui lui a tant manqué durant la semaine.


–– Allez, raconte-moi ! Pendant ta classe de mer sur l’île d’Oléron, qu’as-tu vu d’intéressant ?

–– Heuuu… Fort Boyard !


Et voilà ce qui reste, dans une petite tête de 7 ou 8 ans, de cinq jours de découverte du milieu marin.


La grande dune de Saint-Trojan, la pêche à pied à Saint-Séverin, le déchargement du poisson à La Côtinière et des tas d’autres séances passionnantes, se sont effacés comme fumée dans la tempête.

Il reste Fort Boyard, pourtant aperçu, un instant, à plusieurs milles, dans une demi-brume…

 

Ah ? Vous croyez ? Le pouvoir de la télé ?

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !


Monsieur Bashung vient de partir.

Tout le monde savait qu'il ne tarderait pas, mais il avait eu la suprême élégance de venir nous dire au revoir et merci pour tout, la semaine dernière aux Victoires de la musique.

Le grand Jacques, Georges et Léo l'attendaient avec impatience, Il leur manquait un quatrième pour jouer aux cartes.





Si vous n'avez pas encore écouté son dernier album Bleu Pétrole, n'hésitez pas, c'est très beau...
Le site officiel d'Alain Bashung

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

 

 

 


Dans le tronc noueux d’un vieux sureau a niché un petit laurier.

La graine s’était cachée dans son corps moussu, il y a bien des années. L’an dernier elle a germé.

Cinq feuilles vertes sont sorties. La pousse est mince et s’étire vers le soleil de midi.

Quelles sont ses chances de survie. Survivra-t-elle à la terrible sècheresse de l’été ? Échappera-t-elle au ciseau du jardinier ?

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

Pendant que Nico et Carlita se prennent quelques jours de vacances bien mérités sur la côte mexicaine aux frais des contribuables (français ou mexicains, on ne sait pas trop...), le multinationales ne chôment pas. Et vas-y que je restructure, que je délocalise, que je ferme ton entreprise, que je te licencie !

Ouf ! enfin un bon prétexte pour virer tous ces fainéants de Français, d'Italiens, d'Espagnols, voire d'Allemands... Maintenant, au moins, personne ne va moufter !
Ce qui était impensable il y a un an, est devenu tout naturel. Ma pauvre dame, on fait ce qu'on peut ! C'est la crise !

 

L'an prochain, les actionnaires auront quelques % de plus.
Ce n'étaient que des bons à riens trop payés, tous ces salariés qui font la queue devant l'ANPE... qui n'a plus rien à leur offrir !

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

Faites le tour des tableaux arrière des bateaux dans les ports… On y trouve des noms très ordinaires, d’autres très poétiques. Prénom de l’être aimé ou des enfants adorés. Personnages de dessins animés. Noms d’îles lointaines, de terres inexplorées ou d’oiseaux exotiques. Poissons volants ou voyageurs…

En lisant le nom de chaque navire, vous allez peut-être deviner la portée des rêves de son propriétaire !


Il en est un qui m’est resté en mémoire, près de vingt ans plus tard. Un voilier de 10 m, dans un port de Bretagne du nord. Morlaix. Le port sous le viaduc. Il s’appelait île d’elle.

Sa coque était peinte d’une grande fresque. La mer, grouillante de vie. Une sirène nageait au milieu des poissons et des algues. Un peintre breton assez connu. Le seul problème c’est que du haut du mât jusqu’à la ligne de flottaison, la peinture était écaillée.

Île d’elle, quel joli nom ! Un rêve. Une fille à qui tu offres une île. Une île déserte, rien que pour elle et toi…

Île d’elle, je me demande toujours, vu l’apparence du voilier dix ans après, en quel état pouvait être l’Amour qui avait enchanté son baptême… écaillé, lui aussi ?

 

 

 


Azalais rentre d'une virée Normando-Bretonne, sur son blog quelques photos de vieilles coques qui ne naviguent plus mais ont trouvé un coin au calme pour passer leur retraite...

allez voir celle-ci, en particulier. L'endormi

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

Le poisson lune nous attendait tout près du cap San Sébastian. Juju, assis à l’étrave, les pieds pendants, a poussé un cri  un requin ! et il a aussitôt remonté ses jambes sur le pont. Un aileron bizarrement penché apparaissait à une centaine de mètres. Nous avons immédiatement ralenti, puis enroulé le génois pour aller voir la bête.

Je connaissais l’individu. Je le rencontrais souvent dans ce secteur. La première fois, c’était lors d’une croisière en famille avec mes enfants, et nous avions essayé de l’approcher avec l’annexe, mais il disparaissait chaque fois qu’on arrivait à quelques mètres. J’avais pensé au début que c’était un thon blessé, la queue coupée par une hélice vu sa forme, mais non, c’était un petit poisson lune.

Près d’un mètre de long, sans queue, presque plat, avec un aileron impressionnant, il nage souvent près de la surface, il mange beaucoup de méduses et est protégé en Europe.

Nous avons tourné autour pendant un quart d’heure, le temps de l’observer et de prendre des photos sous tous les angles, puis, lassé de faire la vedette, il a disparu ; et nous avons repris notre route.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

De ces lieux merveilleux, il reste quelques traces

Une graine, une fleur, la goutte de rosée

Le vol de l’hirondelle qui va,qui vient, qui passe

Un sourire de toi, quelques mots murmurés…

 

 

 

 

en écho à l'article de Camomille Poème et musique amérindiens

http://www.camomille64.com/article-28476169.html

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog