Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
L’armée croisée parvient sous les murs de Béziers le 21 juillet 1209. Ce fut une armée merveilleusement grande… : vingt mille chevaliers armés de toutes pièces et plus de deux cent mille vilains et paysans ; et dans ce nombre je ne compte pas les clercs et les bourgeois. Il y avait là des gens de tous pays, proches ou éloignés… Cette armée, dont Guillaume de Tudèle, (l’auteur de la Chanson de la Croisade) exagère vraisemblablement le nombre, plante ses tentes sur les rives de l’Orb. Face à l’ultimatum des croisés leur intimant l’ordre de livrer les hérétiques présents dans la ville, les habitants de Béziers refusent. Ils prennent la décision en commun par serment, avec les hérétiques eux-mêmes,de défendre leur cité contre les croisés, selon la relation que firent au pape les légats pontificaux.

Le 22 juillet, les bourgeois de la ville paradent, provoquent les ribauds* dans les fossés de la ville et se laissent déborder près d’une porte ouverte. L’assaut est donné. Les ribauds* ne font pas de quartier et massacrent tous ceux qu’ils rencontrent. Les chevaliers leur disputent toutes les richesses. Le soir, la ville n’est plus que ruines et cendres. Une phrase reste dans les mémoires. Arnaud Amaury, abbé de Cîteaux, légat du Pape aurait crié : Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! Elle reflète bien l’état d’esprit des croisés. Semer la terreur et dissuader les cités occitanes d’opposer résistance.

C’est le vrai début de quarante ans de guerre, de résistance héroïque, de massacres et de bûchers. L’Église de Rome établit sa toute puissance en éradiquant la concurrence Cathare et les barons Français mettent la main sur les terres les plus riches et la civilisation du sud. La France s’agrandit dans le sang et l’odeur de corps brûlés. Il n’en restera, dans les livres d’histoire, que trois lignes, au chapitre les hérésies !



*Ribauds

Brigands de tous poils et de tous sexes, routiers et valets d’armes qui gravitent autour des chevaliers et des archers de l’armée croisée, en constituant la chair à canon – ceux-là se payent sur le pays traversé, violant et pillant au gré de l’avance des troupes

Commenter cet article

Azalaïs 14/09/2009 18:52

cette année, nous avons organisé dans les rues du vieil Albi un spectacle pour évoquer la chanson de la croisade qui parle bien sûr du massacre de Béziers! J'assurais la partie française et quelle émotion de lire cette chanson épique, la bataille de Muret, la mort de Pierre d'Aragon, le massacre de Lavaur, la joute entre Le comte de Foix et l'év^que de Toulouse! J'ai fait trembler les murs!!
bises daniel

Daniel PAGES 16/09/2009 14:36


Dommage ! j'aurais aimé voir ça !
Bisou


Bleue Farandole 13/09/2009 10:24

Merci pour toutes ces précieuses informations et du soin qu tu as pris à me répondre. Je ne manquerais pas d'examiner toutes ces possibilités! Bon dimanche et à bientôt! Laure.

Daniel PAGES 14/09/2009 14:10


si je peux t'aider plus, n'hésite pas


Daniel 12/09/2009 16:27

Très bon livre un peu romancé de Michel Peyramaure : La passion Cathare 1-Les fils de l'orgueil 2-Les citadelles ardentes, qui retrace toute cette période. Même si ce n'est pas un livre d'histoire, c'est un roman bien documenté et passionnant à lire

Neala 12/09/2009 11:00

Terrible histoire des Cathares... Et l'on se rend compte que souvent le déroulement de l'Histoire ne tient pas à grand chose : une poignée d'imbéciles qui font les malins devant une porte ouverte...
Bon week end !
Amitiés,
La murmureuse.

Daniel PAGES 12/09/2009 16:17


Terrible et belle histoire de résistance ! Quant aux bourgeois de Beziers, pas malins les bougres ! et il paraît qu'ils ont pas beaucoup changé !!
C'est une histoire qui me passionne, à l'occasion je redirai quelques mots sur d'autres épisodes.
Mais pour le moment je rame sur la couverture de Clara...


india 12/09/2009 10:33

J'ai lu tout un livre à ce sujet, et c'est vrai qu'on oublie souvent de s'étendre sur ces massacres. Très bonne initiative de remonter cette histoire-là au jour.

Hébergé par Overblog