Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
Samedi 14 h 30


20 stagiaires sont réunis au Domaine du Somail pour faire une formation d'animateur pendant cette semaine de vacances scolaires. Ils sont là, un peu timides.
Papa et maman resteraient bien encore un peu. pour les surveiller, les couver encore un peu ? Ou peut-être même, pour certains, un peu jaloux de leurs enfants... ils aimeraient bien participer au stage ?

Ouf, ça y est... Soreya et moi les avons tous devant nous, tellement jeunes, entre 17 et 18 ans, pour la plupart ! Mais ils ont une bonne tête, ça démarre !
La semaine sera bonne. Le soleil est de la partie, notre hotel *** est à nous tous seuls, quel luxe !


Je vais commencer par leur exposer le dramatique problème qui se pose aux grenouilles... Quoi ? Vous n'êtes pas au courant ?

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

Depuis le début de l'été, j'avais envie de capturer des papillons.

Capturer plusieurs de ces insectes fragiles et éphémères dans mon appareil photo, bien sûr.

Alors j'ai pris mon numérique et je me suis mis en chasse. J'ai couru, j'ai guetté, j'ai poursuivi, je me suis approché à pas de loup... trop tard ! Le papillon était déjà reparti ! Je ne vole décidément ni assez vite, ni suffisamment discrètement.

Je me suis vite découragé. Les semaines ont passé et j'ai pensé à autre chose.

Puis un jour de la fin du mois d'août qui ressemblait un peu à l'été, en plein midi, des dizaines de papillons aux superbes couleurs ont profité du soleil pour venir déguster les reines-marguerites fleuries au bord de la route, près de la maison.

Étrangement, ceux là ne fuyaient pas, occupés qu’ils étaient à se repaître du nectar des fleurs.

J’ai pu les mettre en boîte, délicatement.

    J’en relâche un, ici, ce matin, histoire de rajouter un peu de couleur à la semaine qui commence…

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vient de paraître
Trop bon, l'éditeur ! Vous pouvez lire les deux premières histoires de mon petit livre Histoires bleu marine sur goggle books. Je vous donne le lien direct : Histoires bleu marine, googlebooks
Pour avoir la suite, vous trouverez les liens vers les librairies sur place, ou ici, dans mes articles précédents.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
Trois jours que ma connexion est impossible ! J'essaye de ne pas être esclave de l'internet, mais que voulez-vous, quand on a commencé à écrire dans un blog, ça devient indispensable !
Et voilà ! Après l'eau courante, l'électricité, le téléphone portable et l'ordinateur, voilà un cinquième esclavage, la connexion qui me lie au monde du net.
Comment ? Vous dites que j'en ai oublié au moins une ? Ah ! La petite lucarne qui permet de suivre pas à pas le périple et les farces d'un petit homme agité qui se prétend le sauveur du monde ! Ben non, celle là, je m'en passe aisément. je dirais même plus, elle n'existerait pas, ça n'en serait que mieux...

Tiens, ça me fait penser... Grâce à la panne d'internet, je viens de finir de lire un livre qui m'a laissé un grand bonheur !
L'ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafon, (prix Planeta 2004)
à nouveau disponible en poche j'ai vérifié sur Alapage ( lien sur le titre)
Merci à Esteve (prof de psycho catalan exilé chez les Cht'i) qui me l'avait recommandé, et à Guytou, (chercheur... de financement pour la recherche, à l'Inserm) qui me l'a prêté il y a un mois...

Allez ! N'hésitez pas ! Balancez la télémerdouille par la fenêtre et lisez !

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
Inventer une histoire, c'est simple : tu pars d'un mot ou d'une situation, tu laisses ton imagination travailler un peu, et tu déroules le fil ! Quand tu fais ça en racontant, c'est facile.
C'est quand tu veux passer à l'écriture que ça se complique... Sur le papier tu n'as pas tous les artifices dont dispose le conteur. Ton et variation de la voix, mime et mimiques, terminé ! Il faut que tout contienne dans des mots, dans des phrases, sans que le lecteur soit submergé de détails qui lui rendraient la lecture fastidieuse.
Il faut que les mots que tu as écrit évoquent chez lui ce qu'ils ont signifié pour toi. Pour que, quand il va lire ton histoire, il t'entende la lui raconter.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vient de paraître
Désormais Dispo sur :
  • amazon.fr  ( 2 à 5 semaines)     5,99 €, port gratuit
  • alapage.com ( 2 à 7 jours)     5,99 € port gratuit
Dispo aussi dans plusieurs librairies en Allemagne, Suisse et Belgique (plus cher...)

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vient de paraître
Voila ! alapage.com a réussi à se réapprovisionner !
Quelle idée aussi de se jeter sur mon livre comme ça !
J'espère que les premiers heureux lecteurs ont reçu leurs exemplaires. J'attends les réactions...

Lien direct vers alapage.com

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #livres à venir
aller lire le début de Laura

Au cours de nos conversations sur le port, j'ai parlé de mon travail d'animateur milieu marin et des histoires que j'étais en train d'écrire pour en faire un petit livre. Laura m'a regardé bizarrement.
Le lendemain matin, elle m'appelait et me proposait de pique-niquer avec elle et son ami Alex, le soir même, sur une plage de Paulilles, au sud de Port Vendres.

C'est là, dans une crique minuscule cachée au milieu des rochers, face au cap Béar, qu'ils m'ont raconté une incroyable histoire...

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vient de paraître
Histoires bleu marine devrait être à nouveau disponible d'ici peu sur alapage, l'éditeur confirme !
Apparemment il y a un réapprovisionnement en cours...
Que les premiers qui ont reçu leur exemplaire me le disent, ça nous donnera une idée des délais de livraison !
Désolé pour mes trois lecteurs(trices) qui n'ont pas pu commander ce matin...

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vient de paraître
Je réponds à une question qui m'a été posée plusieurs fois...

La photo de la 1e de couverture d' histoires bleu marine et celle du bandeau de titre du blog ont été prises en juin 2005 sur l'île de Minorque* aux Baléares.
Je ne dévoilerai pas le lieu précis, c'est une des calas secrètes chères à mon coeur. Remarquez seulement qu'elle est ouverte à l'ouest  et suffisamment étroite pour ne pas pouvoir abriter quelque yacht de luxe !


* l'île la plus au nord de l'archipel, ma préférée, restée très sauvage et agricole. Chuut ! Ne le dites pas !
* criques, en catalan

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vient de paraître

Histoires bleu marine débute par une petite histoire que je racontais aux ados sur le zodiac, pendant la visite de la réserve naturelle de Scandola, en Corse.
deux photos  et deux extraits pour illustrer ce conte.


Le dieu de la mer, qui était un grand voyageur, faisait souvent escale à Gargallu, où l’on avait aménagé pour lui un modeste palais au creux des grottes volcaniques. Il aimait le contraste des couleurs de ce pays, et au plus fort de la chaleur de l’été, il venait se rafraîchir dans les profondeurs bleu marine, à l’ombre des falaises de lave.

Comme tout bon Méditerranéen, il adorait faire la sieste. Il s’installait donc, aux heures chaudes, dans la fraîcheur finement ventilée de la tour qui se dressait au sommet de l’île.





     l'île de Gargallu avec, au sommet, la tour où Poséidon
     a l'habitude de faire la sieste




Les dragons, de leur côté, ne craignaient pas la chaleur. Ils prenaient leur repas sur la roche chauffée à blanc par un soleil de feu, en pleine fournaise.

Une fois rassasiés, ils passaient aux choses sérieuses : leur après-midi était consacré à une partie acharnée de bataille corse. Les monstres cracheurs de flammes s’asseyaient autour de la table, et l’un d’eux distribuait les cartes.





on voit ici deux des trois dragons pétrifiés
qui jouent encore à la bataille corse


Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #livres à venir
Au début de l'été, sur un port de Méditerranée, j'ai rencontré Laura. Elle était assise sur la pierre d'un quai, les jambes pendant dans le vide et elle dessinait. Bon coup de crayon, la petite ! Le cotre qui était amarré devant elle se balançait doucement au rythme des vagues émises par les bateaux à touristes.
J'ai adoré son dessin et je le lui ai dit. On a commencé à discuter. J'ai évoqué quelques unes de mes rencontres marines. J'ai parlé de ma période skipper pro. Elle m'a raconté le week end qu'elle venait de vivre avec des amis, sur un petit voilier, dans les calas du Cap de Creus. Pour elle, c'était une première. Tant de gens vivent au bord de l'eau et n'ont jamais mis le pied sur un bateau...

à suivre...

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #livres à venir

Je suis un tit peu surexcité !

Je viens de recevoir la première épreuve
de mon prochain bouquin. Encore des corrections à faire, la couverture à revoir...
Mais ça ressemble déjà à un beau livre.
168 pages en 13,5 x 21,5

Mes lectrices-test aiment bien : sympa, facile à lire, on se laisse prendre complètement par l'histoire, il paraît...
De quoi donner le goût de la lecture à certains qui croyaient que lire c'était ennuyeux (il paraît aussi !).


C'est l'histoire de...
Ah non ! Je ne vais pas tout vous dévoiler aujourd'hui !!
Je vais attendre qu'on me supplie.


Au fait, je cherche quelqu'un qui a un bon coup de crayon pour faire quelques dessins sympa à l'intérieur.
Faites passer le message!

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
Villages perchés et châteaux qui donnent le vertige. Rivières claires avec de belles baignoires. Le calme au milieu des vignes...
 le clocher de l'église de Cucugnan
avec la silhouette du Château de Quéribus
sur la crête en arrière plan.




















La rivière en amont du moulin de Ribaute,
à Duilhac sous Peyrepertuse




Tout en haut de la montagne, le château de Quéribus,
dernière citadelle Cathare. Sa reddition en 1255, marque la fin de la résistance occitane aux envahisseurs du nord, après plus de quarante ans d'une guerre toujours cachée dans les livres d'histoire en France









Une super balade de trois jours !

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog