Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
La cotinièreOléron la lumineuse a laissé la place à Oléron la grise.
Oléron la boueuse.
L'océan a des reflets opaques de sables remués. Les rouleaux brassent des bulles dont le blanc accroche le ciel couleur de nuages.
Les goélands profitent des eaux du port et des poissons qui coulent en longs jets du pont des bateaux.
Les  pêcheurs soufflent sur leurs doigts rassemblés devant leurs lèvres.
Le soleil tente parfois de forcer le passage en un long trait d'argent. Mais la main de l'hiver l'efface d'un geste ample.
Oléron la grise attend la lumière du printemps.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
L’océan s’est enfui.
Rouleau gris.
Frange blanche.
Il n’en reste qu’un parfum qui traîne.
Air humide.coquillages oleron
 
Sur le sable, il a dessiné de longues vagues ondulées.
Sculpté des creux.
Bâti des corniches.
Creusé des mers, élevé des falaises.
 
Coquilles vides.
Habitacles délaissés.
Hantées par le souvenir de mollusques fantômes comme un château d’Écosse par un ancêtre buveur de whisky.
 
L’océan reviendra.
Porteur d’embrun et de sel.
Va et vient d’éternité.
Ravageur.
Écume blanche.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

Cache-au-tresor-web-HIVA-OA-180709_0323.jpg

 

 

 

 


     La splendeur d’un trésor ne se dévoile pas toujours forcément au fond de la cachette. On la découvre parfois dans la beauté de la carte qui ne mènera qu'à un trou béant ou a un coffre vide. Parfois dans celle du cœur qui a guidé la main pour dessiner la carte…

 

 

 

Bonne année !

     Que 2010 vous voie découvrir les vrais trésors !

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog