Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

Un vrai champ de pavot,
au bord de la route…
Grosses fleurs roses et rouges,du pavot sans opium
tiges et graines obèses
vert de gris.
Le ciel d’un bleu pur
survole la montagne.
 
Je ne vous conte pas l’Asie lointaine,
l’Afghanistan.
Non ! La France secrète…
Le pavot
juste pour apporter de la couleur
à la pierre grise,
à l’herbe verte.
 
Pas besoin d’en faire pleurer la sève.
Ici, l’opium du peuple,
en vente libre,
usage quotidien recommandé,
c’est la télévision !


Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !




Le clocher de Tournadous
perce le bleu du ciel.
 
Le vert de la montagne,
profond et frais.
Le soleil tombe à travers les feuillages
en gouttes de lumière.
 
Le chant des oiseaux
d’un arbre à l’autre.
Le silence.
 
Groseilles et framboises.
Parfum des châtaigniers en fleurs.
La rivière coule ses eaux claires
de caillou en caillou.

 

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #Bizarre - bizarre !

Sarkozy et ses marionnettes

 

 

Brice Hortefeux, homme de main de l’innommable, passe à l’Intérieur, pour conforter l’état policier.

Xavier Darcos, qui vient d’annoncer la suppression de 16 000 postes supplémentaires à l’Éducation nationale, va s’occuper de l’emploi !

Luc Chatel, l’incompétence à géométrie variable, l’antenne de l’Élysée, prend le relais pour privatiser l’éducation…


Tiens, curieux ! le Secrétariat d’État aux Droits de l’Homme a disparu ! Je me disais bien que nos droits, acquis au long de dures luttes, étaient en train de disparaître depuis quelque temps…

 

Là, j’ai envie de crier, comme un autre dans la gare Saint-Charles à Marseille : derrière chaque ministre, je te vois !

 

 

j'ai volé le dessin sur le web, je suis incorrigible !
 allez le voir dans son contexte originel
à faire avec les enfants

 

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

 

 


La plage vide.
Trois mouettes se disputent en criaillant.
La trace de tes pieds qui accentue l’absence.
Hier un ange est passé…

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vient de paraître


Mon premier livre, édité en 2001 par l' association occitane toulousaine La poesia, s'appelle Lo nadal dels lops. Traduction littérale : Le Noël des loups.
Il s'agit d'un conte de noël. Les loups affamés par un froid précoce descendent vers les fermes de la vallée. Trouveront-ils un peu de nourriture et de compréhension auprès des hommes pour nourrir et tenir au chaud leurs petits ?


Lo nadal dels lops, Daniel Pagés, La Poésia Montpellier 2001, 22 x 27, 34 p. illustrations de Lars Hayer.

     ISBN 2-914243-02-2. en vente à IEO ou IDECO

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

 

« Dans ce flot d'hommes désarmés qui traversent la frontière au Perthus en cette première semaine de février 1939, le photographe catalan Agusti Centelles, membre de la Fédération internationale des journalistes.

Il n'a pas rendu ses armes, et ce n'est pas une métaphore : dans la mallette qui l'accompagne, des milliers de négatifs accumulés pendant les années de guerre contre le fascisme (36-39). »

 

(Voir le diaporama et l’article sur Rue 89

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !



Grains de sable
par milliers,
sous nos pas,
sur la plage.
 
Mémoire de voyages,
de torrents impétueux
et de fleuves languides,
dévoreurs de roches
au long de leur parcours.
 
Souvenirs de coquilles.
brisées, broyées,
emportées par les vagues,
polies dans les rouleaux
où l’océan se vautre.
 
Grains de sable
par milliers,
nos pieds nus,
sur la plage.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !


Ça me démange depuis dimanche soir... la belle semaine qui vient de passer ne m'a pas laissé le temps de hurler Au Con !
Et ce matin, en allant voir si Néala était de retour sur son blog, j'ai lu son dernier article. Ça commence comme ça :

   Bon, je n’aurais jamais cru écrire ça un jour, ni même oser penser à l’éventualité de l’écrire, mais les choses ont changé, apparemment. Je m’écris donc, de toute ma petite voix de nouvelle citoyenne...

et l'article s'appelle Bien fait pour toi !

Allez le lire, je partage absolument son sentiment.
Et tant que vous y êtes, allez lire l'ensemble des écrits de cette fille de 19 ans... vous ne regretterez pas le voyage.




Le dessin est tiré du blog de Martin Vidberg que je remercie.
L’actu en patates
n'hésitez pas aller le visiter...


Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !


Vent d’océan,
vent de tempête,
longs rouleaux blancs.
l’embrun s’enfuit.
 
Le goéland
plane et se glisse
dans le suroît
qui crie, qui crie…
 
Tes cheveux fous
dansent la gigue
devant tes yeux,
et je souris.
 
Vent d’océan,
à chaque vague,
fracas de roc,
l’écume luit.

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

 




Sur une planche,
dessinez une jolie fleur
avec des moules bien pleines,
bien serrées,
charnières en haut















Par-dessus,
une bonne épaisseur
d’aiguilles odorantes et sèches
offertes par
les pins maritimes.
 
Quelques minutes à admirer
les volutes de feu
qui grimpent vers l’azur.







Soufflez !
La poussière de cendre s’envole…
 
Moules ouvertes
cuites à point
vin blanc bien frais.
Dégustez !

Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !



Le phare de Chassiron
et le phare des Baleines,
depuis toujours,
s’aiment d’amour.
 
Chaque nuit, depuis des siècles,
d’une île à l’autre,
ils se le hurlent.
Noir ou brume,
rien n’y fait,
doux clins d’œil,
messages en morse,
sans échanger un baiser.
 
Les hommes,
les cruels hommes,
pour toujours
leur ont lié les pieds.
 




Et jamais,
voyez-vous,
jamais, ils ne pourront,
hurlant leur bonheur à l’océan,
nous donner une multitude d’enfants.




Voir les commentaires

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #livres à venir

 

affiche salon livre insulaire ouessant

 

 






Histoires bleu marine fera partie des livres qui concourent pour le Prix du livre insulaire. 

 

Ce prix littéraire sera décerné le 19 août 2009, au soir de l’ouverture du Salon du livre insulaire d’Ouessant 2009.

 

Près d'une centaine d'ouvrages participent à ce concours.

 

Site du salon

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog