Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
arbouses





 
 Après quelques jours de douce grisaille, le soleil a repris possession du ciel. Étrange pays dont les arbres ne perdent pas leurs feuilles. Où l'herbe verdit entre les strates de pierre grise lorsqu'arrive le froid. Les arbouses ont mûri en force cette année. Boules rouges et orangées. Seules couleurs vives, éclatant dans ce décor que l'automne ne jaunit jamais.

Paris dans le gris












Tu es loin, dans ta ville où les murs t'emprisonnent. Air gris, béton puant. La rame de métro traverse en sous sol des tranches de vie. Des pages d'histoires. L'air libre a un goût de gazole. Les mains tendues hurlent la misère sous les regards qui fuient. Tu rêves peut-être d'une île. De lumière et de beauté. Des couleurs de l'amour.




Morceaux de photos empruntés sur le web

Commenter cet article
C

J'aime beaucoup ce petit poéme , il refléte un sentiment de perdition , on ne reconnait plus ses rues , ces villes , ce métro , on ne rêve que d'air , d'eau , d'herbe coupée et de silence ...


Répondre
D

Merci beaucoup Clara.  De très beaux textes aussi chez toi. J'ai beaucoup aimé ma balade sur ton blog.


A

J'aime beaucoup le 2em


Répondre
D

C'était un message personnel mais j'aime bien aussi !


A

toujours de jolis textes !
merci pour ton passage sur mon blog et ton gentil commentaire !


Répondre
D

je repasse de temps en temps !


B

Je suis une citadine de coeur et pour moi la ville est une vraie poétique et dynamisante pour la création! j'aime les villes pour leur empreinte humaine, leurs cultures! Tu vois, je vis à la
campagne depuis des années mais quelque part, je m'y sens recluse! Gardons-nous d'avoir un ressenti trop arrêté! Je t'embrasse. A bientôt!


Répondre
D

Il y avait dans le texte une partie message personnel... Mais je conçois que la ville puisse inspirer. Pour moi Paris m'étoufferait, Toulouse non... question de couleurs ?


N

La belle Paris (contre laquelle tu sembles avoir de menues objections ^^), en contrebas, à l'ombre de l'arbousier...
Bel article, poétique...
J'aime beaucoup.
Bises,
La murmureuse.


Répondre
D

j'attend Clara nouvelle épreuve que je tiendrai à la main pour que tu me reconnaisse !
tu me fais la critique ? bisous chère Néala de l'ombre de Saint Sernin


Mes livres

Lo nadal dels lops

Histoires bleu marine

Clara des tempêtes

L'île secrète

Les trésors d'Ismeralda

Jordi Pescaluna (FR)

Jòrdi Pescaluna (OC)

Les secrets d'Escondida

La Forge des mensonges

Les Orphelins du Scorff
T1 – La Cale aux rats
T2 – Le Cimetière de Creepy-Bay
T3 – L’Héritage du Capitan
T4 – Les Larmes de Fura

Des cris dans l'écume

Les Trois filles du Capitaine Imanol
1 - Les Prisonniers de Mohína
 

Hébergé par Overblog