Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

 

 


La plage vide.
Trois mouettes se disputent en criaillant.
La trace de tes pieds qui accentue l’absence.
Hier un ange est passé…

 

 

 

Commenter cet article

jamadrou 01/10/2012 19:28

Court mais très évocateurs d'un instant fugace de bonheur.

Daniel 16/08/2009 18:21

Merci de ta visite Kaléi
j'adore ton blog et tes dessins !

kaléi 16/08/2009 14:44

Une photo... quatre phrases et un vaste instant de reflexion... Tu sais y faire... Merci

E_Fee_Mer 01/07/2009 12:01

Cette souffrance que l'on éprouve comme un lien manquant à nos âmes enchainées… Ces couleurs dont se pare la vie comme un ciel d’orage qui aurait perdu le goût du soleil… Cet état vague et indéfini comme une marée montante qui emporte tout sur son passage… Ce chagrin qui envahit comme un air de tango où évolue les solitudes… Cette tristesse au goût d’idées noires qui s’insinue comme des appels lancés dans un univers de silences… Cette fatigue physique ressentie comme une luciole privée de sa phosphorescence, de son énergie... Ce tourment teintée de peine apathique qui se dépose comme un voile de souffrance désolée… Cette détresse profonde qui laisse la saveur du déchirement qui torture sans relâche comme une dépression le ferait d’une île désertique. Le manque...

Daniel 01/07/2009 11:53

L'absence chaque jour devient plus difficile à vivre. la mer n'arrive pas à effacer les traces de pas. l'absence est multiple. C'est un monde qui nous manque...

Hébergé par Overblog