Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !

 

 

 

 

 

 

En Corse, les vaches ont toujours l’air en vacances.

Elles broutent paresseusement quelques brins d’herbe, à l’ombre, au bord des routes.

On les retrouve mastiquant les feuilles de jeunes bouleaux, tout au fond des forêts.

Elles s’installent sur les plages, ruminant des rêves de voyages.

Commenter cet article

Dane 17/05/2009 09:56

Les vaches et les chèvres aussi...;-)sur le haut plateau de Sisco :-D

Douar_Nevez 16/05/2009 20:06

Très sympa! Merci Daniel!

Michael GRABARCZYK 10/05/2009 20:51

Très amusant...
Merci Daniel pour votre passage sur mon blog...
Bonne soirée et à bientôt.
MG

Daniel+PAGES 09/05/2009 15:52

Je soutiens les Corses. Ils sont comme leur île, difficile d'accès. Mais quand ils ont vérifié qu'on arrive le coeur ouvert et les armes déchargées, ils peuvent nous accueillir comme des frères...

Marc de Metz 03/05/2009 11:55

Même en Corse, pays qui est le mien par ma lignée maternelle, ce dont je suis très fier, même les vaches y sont de toute beauté. Je le découvre dans cette très belle photo qui me semble même exprimer tout ce qui fait la beauté de cette âme corse : savoir prendre son temps et vivre sa Corse avec passion, n’en déplaise à ceux qui imaginent le peuple corse « fainéant », honte à eux, il n’est que contemplatif des beautés de son pays avec lequel il vit en amour ! @mitié de Metz, Marc.

Hébergé par Overblog