Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires à lire et à conter

Histoires à lire et à conter

Tout le monde aime la mer. L'eau tiède et le sable chaud, les vagues qui t'éclaboussent et parfois te roulent avant de t'emporter. L'écume qui reste sur ta peau et laisse éclater ses bulles. Mais pour moi, la mer c'est aussi un pont. Un chemin vers les étoiles lointaines qui se reflètent dans l'eau comme des diamants. Une masse bleue, ou verte, ou grise, grouillante de vie et de rêves. Les rêves des terriens qui n'ont jamais osé aller dessus. Les rêves des marins qui ne sont pas encore allés assez loin !

Publié le par Daniel PAGES
Publié dans : #vive la vie !
 

Quand je me suis levé, ce matin, j’ai ouvert la porte. Le soleil, déjà haut, éclairait le jardin.

Pendant un instant, l’image de Banyuls s’est imposée à mes yeux. Palmiers, cyprès, oliviers… Étonnant, il n’y a pas d’orangers !


Si l’île a toujours eu pour moi une parenté molle avec les îles méditerranéennes du côté de ses pins, chênes verts et mimosas, je n’attendais pas, ici, palmiers et oliviers devant ma porte. Et pourtant, cet après-midi, je viens de comprendre. Dans ce côté abrité du vent du large et à l’abri des murs de pierre, ce jardin exotique est inondé de soleil et il y fait déjà très chaud.

 

 

 

 

 

 

 


Bien sûr ! Je me souviens de l’île d’Aix, juste à côté… Début octobre. Les arbousiers qui ont envahi la pointe nord sont couverts de leurs fruits rouges. Comme en Corse !

Commenter cet article

Daniel 03/04/2009 12:15

il en reste encore mais ils se réduisent chaque jour !

aurélie 14/03/2009 18:50

un coin de paradis dans ce monde tenebreux...

Daniel 02/03/2009 17:06

libère-toi, Claire, libère-toi !

Claire 01/03/2009 18:40

encore une île que je connais pas ! il en reste tant sur terre ! enfin, sur mer... et puis je suis tellement coincée encadrée par les rues les boulevards les autoroutes, encerclée quoi !

Daniel 01/03/2009 13:01

de rien ! mais j'ai quatre mois pour coller ici des photos, alors on y va doucement

Hébergé par Overblog